3 mai : Démarche auprès de l’AEFE / Refus spécialités arts plastiques et théâtre au lycée

Update fin juin :

Dans son message adressé à l’UPE, le Directeur de l’AEFE nous confirme l’acceptation attendue du Ministère de l’Education Nationale pour l’ouverture des deux spécialités. Nous nous félicitons de cette issue et tenons à remercier à nouveaux les parents qui ont soutenu notre démarche, complémentaire à celles du Lycée et du poste diplomatique.

Update 14 mai :

Nous remercions tous pour les très nombreux commentaires de soutien (plus d’une centaine), que nous avons transmis à l’AEFE.

Dans sa réponse à notre démarche, la direction de l’AEFE nous a confirmé tout leur soutien pour obtenir une modification de la décision de la part du Ministère de l’Education Nationale (qui a pris la décision initiale de refus d’ouverture de ces spécialités).

3 mai 2019

LETTRE DE L’UPE A LA DIRECTION DE L’AEFE / Vous pouvez laisser un commentaire de soutien en bas de page

“Chers Messieurs,

La Direction du lycée nous a informé ce 2 mai du refus, transmis par l’AEFE, d’ouvrir les spécialités ARTS PLASTIQUES et THEATRE parmi la liste des spécialités approuvées par le MENJ au lycée Jean-Monnet à la rentrée 2019.  Actuellement 29 élèves sont préinscrits en Arts plastiques et 15 en Théâtre.

En tant que représentants de parents, une telle décision nous surprend et nous inquiète.

Dans le contexte actuel de reformes structurelles et pédagogiques, cette décision n’est pas en ligne avec l’engagement de maintien de l’excellence pédagogique dans le réseau tel que prôné par l’AEFE. Il devrait être pris en considération les contextes locaux concurrentiels, notamment à Bruxelles et la nécessité d’une autonomie pour les chefs d’établissements.

Ce refus ne témoigne pas de votre engagement car il ne se concrétise pas sur le terrain.

Cette décision est une régression de plus de 10 ans d’investissement du LFJM pour l’enseignement artistique et va à l’encontre de l’intérêt des élèves, qui, depuis le collège suivent une option artistique.

En effet, au sein du LFJM, l’art est ancré dans l’établissement depuis de nombreuses années : l’artiste résident, les expositions, le printemps théâtral, l’échange avec Avignon, l’option théâtre au collège, les spectacles de la troupe, les sorties au musée etc.

L’enseignement artistique risque tout simplement de disparaître totalement du lycée.

Les élèves moins académiques ou qui souhaitent s’ouvrir à un parcours artistique seront lourdement pénalisés et marginalisés.

Un lycée français à l’étranger véhicule la culture française et son patrimoine artistique ce qui attire les familles françaises et étrangères par la richesse de cette offre. La décision de l’AEFE au sujet de ces deux options ne fera que diminuer l’attractivité de notre établissement à un moment plus que jamais essentiel de repositionnement stratégique au vu de l’offre d’enseignement française (la nouvelle EFI) et internationale.

Par conséquent, nous l’UPE, en tant que membre de la FAPEE, et défenseurs des valeurs de l’AEFE, vous sollicitons afin de réévaluer votre décision et de prendre en compte tous ces éléments.

Les parents d’élèves sont les principaux contributeurs et acteurs majeurs du réseau aussi nous vous invitons à un échange ouvert et constructif à Bruxelles afin d’en débattre avec vous.

Dans l’attente de vos nouvelles, nous vous prions d’agréer, Chers Messieurs, l’expression de nos sentiments les meilleurs et vous remercions pour la confiance que vous nous témoignez.”

Commentaires de soutien clos le 13 mai