Mai 2018 : Suivi de l’enquête UPE au sujet du restaurant scolaire du campus

        

Chers parents,

En février 2018 nous vous avions proposé une enquête de satisfaction concernant la restauration scolaire du LFJM.

Nous avons donc aujourd’hui le plaisir de vous présenter une synthèse des résultats de cette étude, ainsi que les améliorations en cours qui ont déjà été mises en place par l’équipe restauration à la suite des échanges, solutions et axes de travail proposés par l’UPE.

L’enquête menée auprès des familles a mis en exergue trois niveaux de problématiques qui concernent la restauration scolaire :

(1) l’alimentation en tant que telle,

(2) l’environnement dans lequel nos enfants mangent et

(3) la communication auprès des parents et des enfants sur l’ensemble des sujets de restauration.

(1) L’Alimentation, les points saillants à retenir concernent :

  • l’aspect visuel des aliments (l’aspect “mélangé” et “en sauce” déplaît au niveau gustatif mais aussi visuellement aux élèves)
  • le goût jugé “fade” de certains féculents comme riz et pâtes
  • la texture des aliments (trop cuits ou pas assez cuits) ainsi que
  • la non-reconnaissance des ingrédients des certains plats jugés “compliqués”.

La chaleur des plats proposés est également remise en question.

Enfin, nous notons un consensus général sur la quantité de pain jugée trop faible (pour rappel 1 seul pain pistolet par élève est accepté), et ce malgré la présence de pain tranché à la repasse.

Un certain nombre d’actions ont d’ores et déjà été mises en place par le prestataire :

  • le processus de cuisson et d’assaisonnement des féculents a été revu et modifié directement par le Chef
  • l’élaboration des menus prend désormais en compte de manière assidue l’aspect visuel des plats en faisant attention également à la variété des couleurs présentées et en évitant les mélanges
  • les sauces du poisson / de la viande sont désormais disponibles à part (excepté pour les plats mijotés, l’élève peut demander son plat avec ou sans sauce)
  • concernant la chaleur des plats proposés, une consigne a été donnée de préparer les assiettes en dernière minute (excepté lors du coup de feu) ; des couvercles sont également disposés afin de préserver la chaleur.

L’équipe de la restauration scolaire nous rappelle tout de même qu’il existe un cahier des charges assez stricte qui les contraint également dans la création des menus (notamment en terme du respect des grammages, des fréquences d’apparition des viandes et poissons, des quantités de pain et de produits laitiers et du nombre de choix proposés.)

 Pour info, 2000 petits pains pour 1200 passages journaliers.

Approvisionnement : Il y a toujours le choix en début de service entre 4 plats : Poisson, viande, salade froide garnie et le plat végétarien. Il faut savoir que nous n’avons pas d’effectifs lors de la commande des marchandises et qu’il arrive occasionnellement que pour les derniers élèves servis qu’il n’y ait plus que deux ou trois choix de menus sur les quatre.

« Je n’aime pas » : Le prestataire nous fait remarquer aussi qu’une minorité d’élèves ne prennent même pas la peine de goûter. L’équipe s’efforce de leur faire comprendre qu’il y a une grosse différence entre « ce n’est pas bon » et « je n’aime pas » et de leur rappeler que 4 choix de plats sont disponibles.

(2) L’environnement : trois points marquants sont à retenir et ont été soulevés par l’ensemble des élèves :

  • le bruit est une véritable nuisance pour tous et ne favorise pas la prise de repas dans le calme et la sérénité. Ce point est à corréler à une problématique de régulation des files d’attente qui génère là aussi un climat global d’énervement et d’agitation.
  • le temps de repas, jugé globalement comme trop court, notamment par les élèves passant au dernier service
  • le déficit d’hygiène est soulevé, notamment sur les pots d’eau mis à disposition des élèves sur les tables.

Des mesures ont été rapidement prises :

  • régulation des files, gestion des attentes améliorent aujourd’hui l’ambiance au sein du restaurant
  • une étude de renforcement d’isolation acoustique du restaurant va être proposée à la Direction dans les prochaines semaines
  • concernant le temps de repas, il semble à ce jour compliqué de fonctionner différemment au vu du nombre d’élèves inscrits à la cantine. Le point a cependant été entendu et nous ne manquerons pas de revenir vers vous en cas de changement/amélioration.
  • concernant les pots d’eau, ceux-ci vont être totalement substitués par de nouvelles fontaines d’eau avec “approche sensitive” c’est à dire sans boutons (les fontaines actuelles ayant été rapidement cassées du fait de ce système peu aisé).

(3) La communication aux familles : l’étude nous a permis de mettre en évidence un déficit de communication en direction des parents.

Ainsi de nombreux parents ne savent pas par exemple que

  • des plats végétariens sont proposés chaque jour (à demander par l’élève directement au personnel de cantine ou au chef, en passant par le self)
  • des plats bio sont proposés chaque jour
  • les menus sont préparés à base de produits frais, essentiellement issus d’un circuit de proximité.

A ce titre, vous trouverez désormais sur notre site les menus proposés :

 Extrait du courrier adressé par le prestataire (API Restauration) à l’UPE :

« Réponses aux solutions et propositions d’axes de travail :

Le bien-être des enfants est au centre de nos attentions.

Des recettes cuisinées à partir d’ingrédients nobles, des produits frais et de saison et la prédominance d’approvisionnements locaux assurent chaque jour une cuisine VARIEE, GOUTEUSE et de QUALITE.

Nos engagements :

  • Encourager la consommation des fruits et légumes frais de saison (notamment au travers des différents potages que nous proposons et par la mise à l’honneur d’un fruit ou légume par semaine)
  • Améliorer le visuel dans l’assiette en travaillant les menus en amont afin de varier les couleurs et les textures.
  • Valoriser les échanges avec le chef et la diététicienne
  • Réduire le gaspillage alimentaire
  • Etre pro-actif dans la communication à partir de la rentrée prochaine.

Le restaurant est un lieu privilégié d’animation, de plaisirs et d’échanges participant à l’agrément et au rythme de vie de celui-ci.

Notre approche répond à un objectif simple : une assiette vide et un enfant détendu…

Notre volonté est de proposer dans le restaurant une restauration de qualité adaptée aux exigences des recommandations nutritionnelles pour le milieu scolaire. (GER-MCN)

Au-delà de l’enjeu nutritionnel consistant à nourrir pour couvrir les besoins physiologiques des élèves, la restauration scolaire a bien d’autres enjeux qu’il convient de souligner : notamment des enjeux de santé publique.

Elle doit être pour chaque élève, un moment de convivialité, de plaisir et d’éducation alimentaire.

C’est aussi dans ce but qu’API Restauration propose des animations sur le thème de l’éducation nutritionnelle de la petite section à la 5ème.

Nous nous efforçons à nous améliorer de jour en jour afin de satisfaire le plus grand nombre de convives. »

Conclusion : l’équipe UPE continuera à apporter ses suggestions et à faire un suivi pour un service de restauration de qualité.

Merci à tous (petits et grands) ceux qui ont participé à notre enquête.

Merci à tous ceux qui nous écrivent en rapport avec la restauration scolaire. Votre avis est important, continuez à nous solliciter !

Merci aux responsables du LFJM et de API Restauration (le prestataire du LFJM) pour leur collaboration et écoute, très importantes pour l’aboutissement de nos démarches.